Les compétences à mettre en avant face à un employeur

Lors de la recherche d'un emploi, on veut avant tout se démarquer et présenter une candidature optimisée au maximum.


Le diplôme 

Dans une grande majorité de secteurs, le diplôme n’est plus un critère essentiel pour 59 % des employeurs. Ces derniers se basent davantage sur l’expérience professionnelle, sur le suivi d’une formation spécifique ou sur l’obtention d’un titre professionnel.
Cependant pour les emplois techniques, scientifiques, les activités relatives à la finance, mais également dans tout ce qui touche au bien-être des personnes, le diplôme demeure une composante importante. Les activités en lien avec un public comme l’enseignement, le social ou les métiers de la santé, nécessitent quant à elles, un diplôme ainsi qu’une formation spécifique.
 
Le savoir-être et l’importance cruciale des compétences comportementales. 

Selon 60% des employeurs sondés, les compétences comportementales (ou savoir-être ou soft skills) seraient bien plus importantes que les compétences techniques.
Parmi les dix compétences personnelles les plus demandées par les recruteurs, nous avons : l’organisation, savoir prioriser les tâches (98%), la capacité d’adaptation (94%), l’autonomie (93 %), le sens des responsabilités, fiabilité (93 %), savoir travailler en équipe (90 %), la compréhension et respect des règles (84%), savoir actualiser ses connaissances, se documenter (83 %), le sens de la relation client (72 %), la prise d’initiative, créativité (69 %), savoir travailler sous pression et la gestion du stress (62 %).

Les compétences comportementales sont-elles les mêmes selon les métiers ?

Même si les bases du savoir-être demandé par un employeur à sa future recrue restent sensiblement les mêmes, les positions peuvent varier selon les métiers.
En effet, dans les secteurs administratifs, l’organisation et la gestion des tâches selon leurs priorités seront les qualités les plus recherchées. En revanche, dans les métiers de terrain comme le bâtiment ou l’agriculture, on demandera davantage au salarié une certaine autonomie dans la prise de décisions et le sens des responsabilités.
Dans le domaine industriel, il faudra avant tout être fiable, connaître et pouvoir appliquer des règles précises, mais aussi avoir le sens des responsabilités. Cette tendance s’appliquera également dans les métiers du transport qui demandent une grande rigueur.
Enfin, en ce qui concerne les métiers de la santé, mais aussi l’informatique, la finance ou la gestion, savoir s’auto-évaluer et actualiser régulièrement ses connaissances est indispensable. Pour cela, il faut être capable de se documenter et savoir rester constamment en veille.
 
Le diplôme reste à ce jour un critère important, mais l’expérience acquise sur le terrain prévaut pour un grand nombre de métiers. Et il ne faut surtout pas négliger son savoir-être, qui reste, quant à lui primordial.
 

                                                                                                              Source: Cadres et Dirigeants Magazine 2020

Card image cap

S'abonner au blog

Recommander à un ami

Plus d'articles