Trois façons d'évaluer le niveau d'empathie lors d’un entretien

Les personnes qui savent faire preuve d'empathie envers les autres ont tendance à avoir d'autres compétences positives dans le domaine de l'intelligence émotionnelle: elles savent notamment être à l'écoute, reformuler les sentiments des autres de façon empathique (plutôt que leur donner d'emblée des conseils), poser des questions qui invitent à réfléchir (plutôt que de simplement donner leur opinion), accepter les sentiments négatifs (comme la colère) plutôt que d'y réagir immédiatement ou encore aider des collègues à se sentir compris, pris en charge et estimé(e)s.

Ces compétences ne sont pas seulement utiles dans les rapports sociaux, elles peuvent aussi affecter considérablement la réussite professionnelle d'une personne, y compris sa capacité à gérer efficacement des situations difficiles au travail et à aider les autres à se motiver et à participer.

1. Faites attention à la façon dont le candidat traite les personnes qu’il va croiser à la réception ou dans les couloirs de l’entreprise avant et après l'entretien.
 
Il peut, par exemple, être utile d'interroger l'agent de sécurité du bâtiment, le ou la réceptionniste, le personnel d'entretien des toilettes, les assistant(e)s et toute personne ayant interagi avec la personne reçue en entretien le jour où il a lieu, ou à tout autre phase du processus de recrutement (par téléphone, par e-mail ou en personne).
 
L'objectif est de jauger la façon dont cette personne se comporte avec celles qu'elle ne considère pas comme des potentiels supérieur(e)s hiérarchiques ou à même de l'aider à se faire embaucher, et de voir si elle se montre impolie ou méprisante à leur égard.
 
2. En fonction du type de poste auquel l'individu postule, demandez-lui comment il gérerait une situation à forte charge émotionnelle dans le cadre de ce poste.
 
Le but est de choisir des questions qui n'appellent pas de bonne ou de mauvaise réponse évidente, mais qui invitent plutôt cet individu à réfléchir à ce qu'il ferait (tout en sachant qu'il cherchera à adapter sa réponse à ce qu'il pense être correct aux yeux de la personne faisant passer l'entretien). Les individus présentant un faible degré d'empathie seront moins à même de proposer une réponse empathique.
 
3. Examinez sa capacité à écouter plutôt qu'à simplement attendre son tour pour parler.
 
Lors d'un entretien, il est normal que la personne qui cherche à obtenir un travail soit nerveuse et ait beaucoup de choses à dire. Tâchez de déterminer si elle a l'air intéressée lorsque vous parlez ou si elle attend simplement de pouvoir parler.
La capacité d'un individu à écouter est tout aussi importante pour faire preuve d'empathie vis-à-vis des autres. Bien que cette tactique soit moins centrée sur l'empathie, elle peut fournir à la personne qui recrute des informations plus subtiles sur la capacité d'un individu à bien écouter et communiquer, ce qui est tout aussi important et permet souvent à une personne de faire preuve d'empathie vis-à-vis des autres.
 
Bien sûr, il est plus facile d'évaluer l’empathie d’une personne une fois qu’on la connaît mieux, mais ces stratégies peuvent être utiles en situation d’entretien d’embauche.

 
                                                                                                                             Sources : Slate Magazine et Quora

Card image cap

S'abonner au blog

Recommander à un ami

Plus d'articles