Les Hobbies ont-ils leur place sur le CV ?

C’est une question assez récurrente dans le monde du recrutement.
Un CV sert avant toutes choses, à donner un aperçu de votre parcours professionnel ainsi que de vos compétences.
Toutefois, face à la multitude de candidats en concurrence, il peut être intéressant de se démarquer, notamment grâce à sa personnalité.
L’un des moyens les plus simples est alors d’indiquer des activités extra-professionnelles, les Hobbies.
 
Ces derniers ont-ils leurs places sur les CV ?

La recherche de compatibilité

Le recrutement, est avant tout une recherche de compatibilité. 
En effet, indiquer ses hobbies sur votre CV doit se faire dans ce cadre, avec une recherche de cohérence. 
Exit les hobbies de passage, bienvenue à ceux que vous pratiquez depuis un certain temps.
Ces derniers seront les plus représentatifs de votre personnalité, et vous donneront la possibilité d’en parler au mieux.

Ceci étant dit, il est intéressant de bien cerner l’entreprise et le poste que vous visez.
Seulement après cette phase, vous pourrez mettre en avant vos hobbies. Eux, se chargeront de suggérer vos traits de personnalité aux recruteurs.

Prenons deux exemples :
Dans le premier, nous allons parler d’une candidature à un poste d’UI/UX designer, et d’une candidature indiquant dans un cas, la pratique de la peinture depuis 5 ans, dans l’autre le Tir sportif. 

  • Dans le premier cas : Il sera aisé pour l’équipe de recrutement de faire le lien entre votre hobby et le poste. En effet, celui-ci suggère tout d’abord une réelle régularité ainsi qu’une forte implication au vu de la durée, mais également, des facultés créatives, de précision et d’attention au détail compatibles avec le poste.
  • Dans le second cas : le lien apparaîtra moins évident de prime abord. L’équipe de recrutement ne fera potentiellement pas de liens directs avec le poste, et sera plus susceptible de passer cette information au second rang. Pourtant, vous auriez pu défendre ce hobby sur les facultés de concentration ou de précision qu’il nécessite.

Toutefois, certains hobbies peuvent être de véritables « passe partout ». Ainsi, les implications associatives/bénévoles ou la pratique d’un instrument sont généralement « bien vus » par les équipes de recrutement car ces activités nourrissent un imaginaire positif.
  

En conclusion

Indiquer vos hobbies peut être une stratégie pertinent tant qu’elle a du sens, et tient d’une véritable cohérence avec le poste ou l’entreprise ciblée.
Bien intégré, les hobbies représentent de puissantes suggestions, augmentant l’intérêt de votre profil auprès des équipes de recrutement. 
Card image cap

S'abonner au blog

Recommander à un ami

Plus d'articles